Voiture hydrogène VS voiture électrique : bien comprendre la différence

L’abandon progressif des véhicules essence et diesel amène au déploiement de nouvelles alternatives écologiques. Si, aujourd’hui, la voiture électrique constitue la solution d’avenir privilégiée, une autre technologie suscite l’intérêt : l’hydrogène. Quelles sont les différences entre un véhicule électrique et un véhicule hydrogène ? Quel est le plus durable ? Qovolotis vous éclaire.  

Voiture électrique ou hydrogène : comment ça fonctionne ? 

Hydrogène ou électrique ? Si ces technologies fonctionnent toutes deux grâce à un moteur électrique, elles comportent néanmoins des caractéristiques bien distinctes. Explications. 

  •   La voiture électrique

Elle fonctionne grâce à une batterie au lithium-on qui stocke de l’électricité et la fournit au moteur. Ce dernier alimente les différents composants du véhicule et fait tourner directement les roues : c’est pourquoi il n’y a pas de boîte de vitesses. À l’instar d’un téléphone ou d’un ordinateur, la batterie se branche sur un réseau électrique (borne de recharge ou prise) pour se recharger. De par son fonctionnement, elle ne brûle pas de combustibles fossiles et ne rejette pas de pollution. Il s’agit donc d’un véhicule propre. 

  •   La voiture à hydrogène

Elle fonctionne également grâce à un moteur électrique. En revanche, l’énergie ne provient pas d’un réseau externe, mais directement de la voiture. Comment ? Grâce à une pile à combustible embarquée contenant de l’hydrogène. Lorsque la voiture roule, une réaction chimique s’opère : l’hydrogène réagit avec l’oxygène de l’air ambiant et génère de l’électricité, de la chaleur et de la vapeur d’eau. 

L’électricité produite par la pile à combustible alimente le moteur. Comme la voiture électrique, la voiture à hydrogène n’émet ni gaz polluants ni CO2, mais seulement de l’eau sous forme de gaz qui s’échappe via un tube situé sous le véhicule. Pour recharger une voiture à hydrogène, il est nécessaire de réapprovisionner la pile à combustible sur un réservoir pressurisé accessible dans une station dédiée.

 

Voiture électrique : ses avantages par rapport à l’hydrogène 

La mobilité électrique poursuit son développement partout dans le monde et offre plusieurs avantages par rapport à l’hydrogène : 

  •   Un réseau de recharge étendu en France

Avec l’émergence de la voiture électrique, de nombreux points de recharge se sont développés : sur les parkings de supermarché, des hôtels, des aires d’autoroutes, des entreprises, des copropriétés… À l’heure actuelle, il est bien plus facile de faire le plein d’électricité que d’hydrogène. En 2021, on comptait environ 57 000 bornes de recharge publiques à destination des véhicules électriques, contre une vingtaine pour les stations à hydrogène. En cause : l’investissement coûteux nécessaire à leur développement (plus d’un million d’euros pour une station). 

  •   Un meilleur rendement énergétique

La pile à combustible d’une voiture à hydrogène affiche un rendement énergétique entre 25 et 35 %, contre 70 à 80 % pour la voiture électrique. Sur une même distance, l’hydrogène consomme jusqu’à 3 fois plus d’énergie que l’électrique. 

  •   Le faible coût de la recharge

Pour 100 km d’autonomie, le coût de la recharge d’une voiture à hydrogène est compris entre 9 à 12 €. C’est plus élevé que la voiture électrique, dont le coût pour 100 km se situe entre 2 et 7 €. De plus, certaines bornes de recharge comme celles de Qovoltis proposent des fonctionnalités de « Smart charging », qui permettent de piloter la recharge à distance (via une application mobile) et de profiter d’une électricité moins chère. Grâce au mode de recharge optimisé, il est possible de recharger sa voiture selon les tarifs heures pleines/creuses et de réaliser des économies supplémentaires. 

  À lire aussi : Quel est le prix de recharge d’une voiture électrique ?

 

Véhicule à hydrogène : qu’en est-il aujourd’hui ? 

Un véhicule à hydrogène comporte deux avantages indéniables : 

  •   L’autonomie

Un véhicule à hydrogène comme la Toyota Mirai peut parcourir jusqu’à 600 km avec une batterie pleine. Pour une voiture électrique, l’autonomie réelle avoisine les 450 km pour les plus puissantes. Enfin, contrairement à la voiture électrique, l’autonomie d’une voiture hydrogène n’est pas affectée par les conditions climatiques. 

  •   La rapidité de recharge

10 minutes maximum suffisent pour alimenter complètement la pile à hydrogène, contre une demi-heure au minimum pour une voiture électrique. 

Au final, que choisir entre l’hydrogène ou l’électrique ? Tout dépend de l’usage du véhicule. À l’heure actuelle, l’hydrogène convient surtout aux véhicules lourds nécessitant une grande autonomie comme les utilitaires, les camions et les autobus. En raison de ses avantages (autonomie et temps de recharge), elle répond avant tout aux besoins intensifs des professionnels dans les agglomérations : transport et logistique, courrier express, services municipaux, etc. 

Pour des particuliers, la voiture à hydrogène a encore du mal à convaincre. En cause : sa recharge plus chère, le manque d’infrastructures… et son surcoût à l’achat, qui avoisine les 70 000 euros en moyenne. 

La mobilité électrique continue elle de se déployer à grande échelle, notamment grâce aux subventions qui permettent de financer l’achat et l’installation de bornes de recharge. La voiture électrique s’adresse à tous les publics, particuliers comme professionnels, et constitue aujourd’hui un investissement particulièrement judicieux pour l’avenir.

 

  À lire aussi : Quelles aides ou subventions pour électrifier votre flotte d’entreprise ? (2022)

Sources : Assurement Leasing, Futura Sciences, Beev

Articles
similaires

Batterie de voiture électrique
01 décembre 2022

SOH d’une batterie : comment l’obtenir et l’interpréter ?

14 novembre 2022

Entretenir sa voiture électrique : quand, comment et à quel coût ?

Prise de recharge à l'avant d'un véhicule électrique
18 octobre 2022

Voiture électrique : quelle est son autonomie réelle ?

Illustration voiture Cycle wltp
19 septembre 2022

Cycle WLTP : tout savoir sur cette nouvelle homologation