Véhicules d’entreprise : 5 bonnes raisons de se convertir à l’électrique

Selon une étude Geotab publiée en octobre 2020, un quart des gestionnaires de flottes automobiles interrogés prévoyaient d’électrifier plus de 50 % de leur parc automobile d’ici 2025. Aujourd’hui, au vu des réglementations en vigueur, vous envisagez de plus en plus de vous convertir aux voitures écologiques. Pour vous conforter dans votre idée, voici cinq bonnes raisons de convertir vos voitures thermiques en électriques.

1. Bénéficier des aides de l’État

Le prix des véhicules électriques reste un frein pour de nombreuses entreprises. Pour vous aider à vous lancer dans la conversion électrique de votre flotte, l’État propose plusieurs dispositifs tels que:
· le programme ADVENIR : pour encourager l’installation de bornes de recharge sur les parkings d’entreprise, cette aide prend en charge 20 % du coût d’achat et d’installation du point de recharge, dans la limite de 600 HT € par borne.
· le bonus écologique : il peut aller jusqu’à 4 000 € selon le prix de la voiture électrique.
· la prime à la conversion : elle s’élève à 40 % du coût d’acquisition de la voiture électrique dans la limite d’un certain plafond (qui varie en fonction de la classe du véhicule). Cette aide est également accessible aux entreprises qui optent pour le rétrofit électrique de leurs voitures thermiques.

Pour connaître les modalités de chaque aide dans le détail (montants, plafonds et conditions d’obtention), découvrez notre article dédié : Électrifier votre flotte d’entreprise : quelles aides et subventions ? (2022).

2. S’engager en faveur de la mobilité durable

En 2020, plus de 94,7 % des émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports provenaient du transport routier. Chaque entreprise possédant une flotte de véhicules a ainsi son rôle à jouer. Pour votre stratégie RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), convertir votre parc automobile à l’électrique démontre votre engagement concret et votre volonté de répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux.

Selon votre activité, il est possible de communiquer sur vos pratiques visant à réduire vos émissions de CO2. Cela vous permettra de promouvoir votre image de marque, de vous démarquer de vos concurrents et d’attirer de nouveaux clients.

Enfin, une flotte électrique apporte une meilleure qualité de vie au travail pour les salariés. Ils pourront profiter d’un véhicule silencieux leur offrant un excellent confort de conduite, effectuer des déplacements plus écologiques ou encore recharger leur voiture sur leur lieu de travail.

3. Réduire le coût d’exploitation de sa flotte

Si le coût d’achat des véhicules représente un investissement conséquent, il peut néanmoins être rentabilisé au fil des années. L’usage d’une voiture électrique au quotidien est en effet relativement moins coûteux qu’une voiture thermique, tant sur le plan de l’entretien que celui du coût de la recharge.

· La recharge
Le prix de recharge d’une voiture électrique dépend de plusieurs facteurs, tels que le modèle de la voiture,  la capacité de la batterie et le prix du kWh. Il est cela dit moins cher qu’un plein de carburant et varie entre 3 et 12 € d’électricité pour une recharge complète.

· L’entretien
La mécanique d’une voiture électrique est simplifiée. Grâce au nombre réduit de pièces à surveiller, elle requiert un entretien moins contraignant et moins coûteux. Son prix est 25 % moins élevé que pour une voiture thermique.

> À lire aussi : Entretenir sa voiture électrique : quand, comment et à quel coût ?

4. Profiter de déductions fiscales

En complément des aides de l’État, vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux intéressants. En vous engageant dans la conversion électrique de votre flotte d’entreprise, il est possible d’être exonéré de :
– la taxe sur l’affectation des véhicules de tourisme à des fins économiques ;
– la taxe régionale sur la carte grise.

De plus, le véhicule électrique et la batterie sont amortissables. Le taux d’amortissement s’élève à 100 % et permet de profiter d’une déduction fiscale avantageuse sur l’impôt sur les sociétés.
Le plafond est limité à 30 000 € pour les véhicules les moins polluants et 26 000 € pour la batterie (selon sa puissance). Vous pouvez consulter à ce sujet notre article sur les aides et subventions aux entreprises pour en savoir davantage.

5. Respecter et anticiper la réglementation

Pour accélérer la transition énergétique, la réglementation sur les émissions des véhicules se durcit chaque année. Le malus écologique, par exemple, s’applique à partir de 128 grammes de CO2/km en 2022, contre 138 grammes de CO2/km en 2020. Au niveau de l’Union européenne, les mesures se multiplient également. Pour anticiper les normes à venir qui donneront toujours plus l’avantage aux voitures vertes, vous pouvez agir dès maintenant et bénéficier du montant avantageux des aides.

Entreprises :La technologie performante de nos points de recharge s’adapte à vos besoins et ceux de vos employés. Gages de sécurité et de fiabilité, nos bornes de recharge sont équipées d’un compteur permettant de mesurer l’énergie utilisée pendant la charge et de facturer votre consommation avec précision. De l’installation à la maintenance complète, nous offrons aux entreprises une solution complète et clé en main. Découvrez nos offres d’achat ou de location de bornes de recharge et contactez-nous pour plus d’informations.

 

Sources : Phoenix Mobility, CMS

 

Articles
similaires

Batterie de voiture électrique
01 décembre 2022

SOH d’une batterie : comment l’obtenir et l’interpréter ?

Piles électriques de tous les formats
23 novembre 2022

Voiture hydrogène VS voiture électrique : bien comprendre la différence

14 novembre 2022

Entretenir sa voiture électrique : quand, comment et à quel coût ?

Prise de recharge à l'avant d'un véhicule électrique
18 octobre 2022

Voiture électrique : quelle est son autonomie réelle ?