Comment fonctionne le freinage régénératif de votre véhicule électrique ?

La voiture électrique offre de nombreuses fonctionnalités innovantes. Parmi elles : le freinage régénératif. Présent sur de nombreux véhicules, cette technologie permet d’allonger l’autonomie de la batterie tout en limitant l’usure des freins. Comment fonctionne-t-elle ? Quels véhicules sont concernés ? Focus sur ce système de récupération d’énergie.

Freinage régénératif : comment ça marche ?

Lorsque vous conduisez une voiture électrique, le moteur transforme le courant électrique en une énergie dite « cinétique ». Cette énergie permet de faire mouvoir les roues et s’accumule au fil des kilomètres. Lors du freinage, elle se dissipe sous forme de chaleur. Et si au lieu de la gaspiller, il était possible de la récupérer ?

C’est tout l’intérêt du freinage régénératif. Ce procédé consiste à récupérer l’énergie libérée lorsque la voiture freine afin de la convertir en énergie électrique. Le but : la réinjecter dans la batterie lithium de votre véhicule.

Lorsque vous roulez, ce processus anti-gaspi se déroule en trois étapes :
1. Lorsque vous relâchez la pédale d’accélérateur, le moteur se met en marche arrière et s’oppose à la rotation des roues afin de ralentir le véhicule ;
2. L’électricité cinétique des roues est transformée en énergie électrique ;
3. Le moteur récupère cette énergie pour la stocker dans la batterie.

Le freinage régénératif est-il toujours utile ?

Le freinage régénératif comporte plusieurs avantages :
· Pour une voiture électrique : il augmente son autonomie et permet de gagner plusieurs kilomètres supplémentaires selon les situations.
· Pour une voiture hybride non rechargeable : une charge externe n’est pas nécessaire. Le freinage régénératif recharge la batterie pour des économies de carburant à la clé.

De plus, en décélérant, le moteur ralentit le véhicule sans recourir aux freins traditionnels. Ces derniers vont alors s’abîmer moins vite, pour des frais de maintenance réduits et une meilleure longévité. Le fait de moins utiliser la pédale de frein amène également un véritable confort de conduite et des arrêts plus fluides. Seule condition : adopter un mode de conduite économique, moins brusque et saccadé.

De par son fonctionnement, le freinage régénératif est particulièrement utile lorsque les ralentissements sont fréquents. C’est le cas notamment en milieu urbain ou en descente comme sur une route de montagne.

À l’inverse, ce système de récupération d’énergie est peu efficace à faible vitesse (un embouteillage par exemple), car la force de freinage n’est pas suffisante pour générer de l’électricité. C’est le cas également sur autoroute ou voie rapide, où peu d’arrêts sont nécessaires.

Quels sont les véhicules concernés ?

Une grande majorité de véhicules électriques et hybrides intègre un système de freinage régénératif. Son mode varie selon les constructeurs :

· La conduite à une pédale » (one pedal en anglais)
Ce système va jusqu’à l’arrêt complet du véhicule et ne nécessite pas l’usage d’un frein mécanique. Ici, il suffit de relâcher la pédale d’accélérateur pour freiner. Cette technologie est présente sur certains modèles dédiés à un usage urbain, comme la Nissan Leaf ou la Honda e.

· La régénération modulable
Des constructeurs comme Hyundai et Kia intègrent cette solution. Elle permet aux conducteurs de choisir le niveau d’intensité du freinage qui lui convient, généralement grâce à des palettes au volant.

· Le mode B
Ce système est présent chez Peugeot, Citroën, Opel et DS. Le véhicule comporte deux modes : « D » (Drive) pour rouler avec peu de régénération ; ou « B » (Brake) pour bénéficier pleinement de la régénération. Cette dernière est réglée de manière fixe.

Tesla : le freinage régénératif amélioré avec l’Autopilot

Le freinage régénératif est une fonctionnalité importante de la voiture électrique. Pour la rendre encore plus efficace, Tesla a récemment déployé une nouvelle mise à jour. Elle concerne l’Autopilot, son système de conduite automatisé.

Jusqu’à maintenant, l’Autopilot utilisait le freinage mécanique et le freinage régénératif de façon plus ou moins équilibrée selon les situations. Avec le patch 2022.04., il recourra davantage au freinage régénératif à basse vitesse. Les conducteurs pourront ainsi profiter d’une meilleure expérience de conduite, notamment en ville.

Pour les modèles anciens, deux niveaux de freinage étaient proposés : Standard ou Faible. Pour les véhicules plus récents, il n’est désormais plus possible de choisir les paramètres du freinage régénératif : ces derniers sont définis automatiquement.

 

Sources : Futura, Honda, Phonandroid, Numerama, Vehicleanswers.

 

Articles
similaires

Voiture électrique - Tesla
01 février 2023

Pourquoi passer à la voiture électrique ?

Car charging
25 janvier 2023

Smart charging : pourquoi installer une borne de recharge intelligente ?

Copropriété
18 janvier 2023

Installer une borne de recharge en copropriété : quelles options s’offrent à vous ?

Recharge véhicule électrique
26 décembre 2022

Ouverture d’un compteur EDF : découvrez l’offre adaptée à votre véhicule électrique !